Connexion utilisateur

Une journée vraiment plaisante!

Mardi 30 août : visite en forêt en compagnie de Pierre Hervieux de la Coopérative forestière La Nord-Côtière. Michel Michaud, président de la Coopérative, est aussi de la partie. Comme Pierre est directeur des opérations, ses tâches sont très diverses; elles comprennent la gestion des camps forestiers et des services qui y sont offerts.

Avant de quitter la ville, il faut magasiner une courroie de remplacement pour une des machines de reboisement.

Ensuite on prend la route de la Toulnustouc et on remarque les flancs de montagne plein d’arbres morts des suites de l’épidémie de tordeuse. 

Premier arrêt au km 32 où se trouve le camp de la compagnie Ushkuai puisque c’est La Nord-Côtière qui y offre le service de cuisine. On a une livraison de petits gâteaux à faire pour les lunchs des travailleurs! (Michel a failli ouvrir une boîte en s’en venant…)

Une magnifique chute d’eau est visible du chemin qui mène au camp. On rencontre les responsables de la cuisine mesdames Sylvia Charest et Katia Légaré. Le camp loge actuellement 36 travailleurs.

La Coopérative forestière La Nord-Côtière mène aussi des travaux d’inventaire et de reboisement dans le secteur du camp Brooch de la compagnie Rémabec.

Aujourd’hui notre destination ultime est le camp Leblanc, le nouveau camp de La Nord-Côtière. Il faut traverser le pont de la Toulnustouc au km 90 et faire ensuite 45 km sur le chemin de la Lucienne.

En arrivant nous rencontrons Pierre Michaud qui s’occupe des travaux de reboisement se déroulant dans le secteur du camp Leblanc. Heureux de recevoir la courroie attendue, il doit tout de suite se rendre sur le terrain.

Nous échangeons avec les responsables de la cuisine Liliane Soucy et Régis D’Amours. Nous avons aussi une livraison pour eux : bouteilles d’eau et autres boissons. Denis Lavoie, l’homme à tout faire, est également actif dans le camp.

Le camp maintenant. Extrêmement bien organisé. Bonne disposition, perrons de bois, extincteurs disposés un peu partout, poubelles, boîtes de récupération de canettes. Toutes les poubelles sont gardées dans un véritable camion de poubelle. On récupère les matières recyclables et on les entasse aussi dans un camion pour le descendre en ville régulièrement. On remarque la prise d’eau potable, une source souterraine, et le système de distribution dans le camp. Quant aux eaux usées, elles sont traitées par un système de bioréacteur Bionest à la fine pointe de la technologie.

Un beau petit sentier mène sur le bord du lac Leblanc, où les travailleurs peuvent profiter de la tranquillité. On remarque dans ce sentier de vieilles souches coupées qui témoignent d’une récolte d’il y a 50 ou 60 ans. Il est intéressant de voir que la forêt a très bien repoussé par la suite.

Après cette instructive visite du camp, nous revenons sur nos pas de quelques dizaines de kilomètres et entrons au km 71 de la Toulnustouc. Nous prenons les chemins forestiers pour aller voir les travaux de préparation de terrain que La Nord-Côtière exécute dans ce secteur.

Nous rejoignons Sylvain Tremblay, superviseur, et Maurice Gagné, contremaître mécanicien. Nous partons marcher sur les terrains «peignés». En effet, quatre machines équipées de ce qu’on appelle un peigne entassent les débris ligneux en andains pour donner accès au sol minéral en vue du reboisement. Ici aucun scarifiage ne sera nécessaire; les plants pourront être mis en terre directement. (Pour en savoir plus, visionnez la vidéo Les travaux sylvicoles)

Question écosystème, on veille à laisser quand même de la matière végétale entre les andains, à ne pas trop peigner si on peut dire. Question faune, on aménage des ouvertures dans les andains à intervalles réguliers pour le passage des animaux (et des reboiseurs!)

En marchant sur les terrains, nous avons l’immense plaisir de voir une souris sauteuse! (Sauf Pierre même si elle lui est passée entre les jambes…) Nous incitons l’opérateur d’une des machines, M. Edilbert Therrien, à prendre une petite pause avec nous.

Sur le chemin du retour, nous prenons quelques minutes pour collationner de bleuets et d’airelles et Pierre nous amène sur le bord de son petit lac du bonheur.

 

Marie-Eve Gélinas

 859, rue Bossé, Baie-Comeau (QC)  G5C 3P8
T -  418 295-2674      C -  info@imagexpert.ca