Connexion utilisateur

Visite de travaux sylvicoles à Pessamit

Le 18 mai dernier s’est déroulée une sortie terrain pour un groupe d’élèves de l’école secondaire Uashkaikan de Pessamit. Le but était de visiter des travaux sylvicoles réalisés sur le territoire même de la réserve. Quatorze élèves et leur enseignante ont participé, guidés par des gens de Territoire et ressources Pessamit.

Le premier site visité était la plantation sur le terrain de l’ancien aéroport. Ce site avait été scarifié puis reboisé en pin et épinette noire ou blanche il y  a une trentaine d’années. L’ajout d’un fertilisant avait été nécessaire, puis un projet avait testé l’utilisation de biosol provenant de boues de papetière au pied de chaque arbre, pour un bon résultat. Fait à noter, cette plantation s’est révélée être un brise-vent efficace pour limiter les risques d’accident sur la route 138. Le biologiste André Côté a également fait remarquer aux élèves la présence au sol de sphaigne, de lichen et de kalmia, des plantes typiques de nos forêts.

Le deuxième site visité était une éclaircie commerciale également réalisée il y a une trentaine d’années, dans une forêt naturelle d’épinette noire. On a prélevé un arbre sur trois, à l’époque avec des scies mécaniques et une débusqueuse. À cet endroit les élèves ont pu manipuler des outils de prise de données. Ils ont prélevé des carottes à l’aide de la sonde de Pressler pour compter l’âge de quelques arbres. Ils ont aussi appris à mesurer la hauteur d’un arbre à l’aide du clinomètre, du ruban à mesurer et … de la calculatrice pour un petit calcul mathématique.

Le troisième site visité était l’ancien dépotoir, reboisé depuis un peu plus de 10 ans en épinette noire. Les accompagnateurs plus âgés ont pu remarquer la différence quant à l’aspect visuel du lieu!

Un quatrième site a été visité, soit celui de la Société de restauration du saumon de la rivière Betsiamites. C’est là que les saumoneaux de deux ans sont capturés par des trappes rotatives (puis relâchés), pour estimer la quantité qui quitte la rivière. André Côté a expliqué aux élèves la méthode de capture-recapture. Sur environ 50 000 saumoneaux qui quittent la rivière chaque année, on évalue que seulement 1000 individus reviennent pour s’y reproduire.

Cette sortie sera offerte dans les prochaines semaines au grand public de Pessamit.

 

Marie-Eve Gélinas

 859, rue Bossé, Baie-Comeau (QC)  G5C 3P8
T -  418 295-2674      C -  info@imagexpert.ca