Connexion utilisateur

Forestiers recherchés

Manque de relève forestière, pénurie de main-d’œuvre, vieillissement des travailleurs, peu d’inscriptions dans les programmes de formation, nouveaux diplômés insuffisants pour remplacer les départs à la retraite, … On a tout dit, mais le problème demeure et il est de taille. Le secteur forestier cherche plus que jamais à combler ses rangs.

Les employeurs potentiels sont nombreux sur la Côte-Nord :

  • les compagnies forestières (Boisaco, Résolu, Arbec/Rémabec)
  •  
  • les entrepreneurs forestiers (en récolte, en voirie, en transport)
  •  
  • les entreprises sylvicoles (La Nord-Côtière, Nord-Forêt, Rexforêt, Centre sylvicole)
  •  
  • les ministères (principalement le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs)
  •  
  • les organismes de protection (SOPFEU, SOPFIM)
  •  
  • les MRC et les conseils de bande
  •  
  • les centres de recherche (ex : CEDFOB) et les établissements d’enseignement (Cégep de Baie-Comeau, CFP de Forestville)
  •  
  • les organismes de la forêt privée (Agence et Groupement agro-forestier Côte-Nord)
  •  
  • les firmes de consultants, Hydro-Québec, etc.
  •  

Les postes affichés sont très diversifiés : superviseur aux opérations forestières, journalier en camp forestier, contremaître en récolte de bois ou en travaux sylvicoles, mécanicien, opérateur de débusqueuse ou de fardier, ouvrier sylvicole reboiseur ou débroussailleur, cuisinier en campement, technicien forestier, technicien en géomatique, pépiniériste, etc.

Des formations sont offertes en région : les DEP en foresterie au centre de formation professionnelle de Forestville et le DEC en technologie forestière au cégep de Baie-Comeau. Pour le niveau universitaire cependant, c’est à l’Université Laval à Québec. Les étudiants ainsi formés deviennent opérateurs de machinerie, technologue forestier, ingénieur forestier. Ils peuvent ensuite exercer diverses fonctions.

Aussi on a un grand besoin d’entrepreneurs forestiers locaux. En effet, beaucoup viennent de l’extérieur et risquent de quitter si des contrats se présentent plus près de chez eux. Si vous avez la fibre entrepreneuriale, pensez au secteur forestier!

Travailler dans le domaine forestier, c’est contribuer à la gestion de notre territoire forestier. Il suffit de regarder une carte de la Côte-Nord pour en constater l’immensité. Voilà le terrain de jeu qui vous est proposé.

 

Marie-Eve Gélinas

 859, rue Bossé, Baie-Comeau (QC)  G5C 3P8
T -  418 295-2674      C -  info@imagexpert.ca