Connexion utilisateur

Un autre Robin des bois

À 15 ans déjà Robin Tremblay était passionné de la forêt; il tendait ses collets à lièvre derrière le Centre Manicouagan (zone boisée à l’époque). Aujourd’hui il est surintendant à l’approvisionnement chez Produits forestiers Résolu. Il est responsable de la gestion d’un entrepreneur général qui effectue de la mise en copeaux en forêt, copeaux  qui sont acheminés à la papetière. Cet entrepreneur effectue aussi de la récolte de bois rond qui est livré à la scierie des Outardes.  Le rôle du surintendant est d’exercer un lien étroit entre la papetière et la forêt pour la qualité et la quantité des livraisons de copeaux.  Il se doit d’intervenir en cas de problème.

La semaine commence le lundi avec une réunion de gestion et du travail de bureau. Le mardi et le mercredi se passent le plus possible en forêt, dans le secteur St-Pierre ou celui de la Toulnustouc. Le jeudi et le vendredi, il faut prévoir les besoins de la scierie et de la papetière pour la semaine suivante. Pas si simple que ça en a l’air. Par exemple, si on scie du gros bois d’épinette le jour, les camions doivent arriver avec ce type de bois. Saviez-vous que le sapin est plus dur par temps froid et difficile à scier? On profite des semaines de temps doux pour scier cette essence. Quant à la papetière, certains de ses clients demandent du papier ayant des grades meilleurs, il faut donc gérer les proportions de sapin et d’épinette et faire la livraison des bons copeaux au bon moment. En passant, saviez-vous que le sapin ajoute de la blancheur au papier?  Que la fibre d’épinette noire est plus longue et donne un papier plus résistant?

Voir à la sécurité des employés est aussi une tâche quotidienne. « Les personnes qui travaillent sur nos chantiers sont importantes. Lorsqu’elles viennent travailler, c’est pour gagner leur vie, pas pour se blesser. Se blesser en travaillant, c’est aussi retourner à la maison blessé et ce n’est pas concevable. Priver un enfant de s’amuser avec son père parce qu’il s’est blessé au travail!!! ». Ça demande une certaine rigueur mais c’est pour leur bien. C’est quoi dans ton pare-brise? Un radar. Eh oui, parfois du radar est effectué pour vérifier la vitesse des camions de bois et des travailleurs en « pick-up ». Il est facile de se laisser distraire sur certaines portions de chemin forestier et d’augmenter sa vitesse. En hiver, il faut surveiller continuellement les prévisions météorologiques. Le transport doit être arrêté en cas de mauvaises conditions routières.

Oups un lièvre… ça ferait un bon souper.  Robin aime toujours autant déguster du lièvre…

 

Marie-Eve Gélinas, collaboration Robin Tremblay

 859, rue Bossé, Baie-Comeau (QC)  G5C 3P8
T -  418 295-2674      C -  info@imagexpert.ca